N V.  le 14/09/2016 à 19:53 :

Il est grand temps que le contournement se fasse d'abord pour améliorer la circulation mais le GCO c'est aussi du travail pour notre secteur d'activité qui se trouve dans une crise sans précédent !

Gérard S.  le 14/09/2016 à 18:44 :

Parce qu'il faut arrêter de se voiler la face, et enfin aller de l'avant en Alsace (tiens ça rime!). Je suis pour le GCO mais pas dans n'importe quelles conditions.

Francis Michel S.  le 14/09/2016 à 18:27 :

Bravo et merci pour cette initiative

Olivier K.  le 14/09/2016 à 17:44 :

Je veux passer moins de temps dans les bouchons Je veux passer plus de temps avec ma famille Je veux mon CGO

Herve S.  le 14/09/2016 à 16:10 :

Vivement l'ouverture du GCO ! que de temps perdu dans les bouchons.

Benoit F.  le 14/09/2016 à 15:36 :

On le veut.....

Michel R.  le 14/09/2016 à 15:28 :

et le plus vite sera le mieux ;-)

Jean-Luc H.  le 14/09/2016 à 09:35 :

chef d'entreprise, je ne supporte plus les pertes de temps énormes que subissent nos collaborateurs tant pendant qu’après les temps de travail. Pour notre entreprise c'est un coût quotidien évalué à 1000 euros uniquement sur la masse salariale, et un manque à gagner en chiffre d'affaires de 3000 euros par jours, en heures non productives passées dans dans les bouchons. Qui nous rembourse ces pertes ? personnes ! comment remédier à cette situation ? le GCO ! vite !!!!!!!

Bernard S.  le 14/09/2016 à 08:34 :

c'est une évidence, OUI je veux le GCO.

Olivier C.  le 14/09/2016 à 07:53 :

Parce que le GCO est cohérent dans pour la configuration des voies de circulation d'Alsace en ce qu'il va relier l'A35 venant de Lauterbourg à l'A35 du Sud sans passer par Strasbourg. Parce que les opposants autoproclamés écologistes oublient que dans "développement durable" il y a "développement" et qu'on ne peut pas bloquer tous les projets de développement par une vision étriquée de l'écologie. Parce que le projet remonte à 1973, que les débats, enquêtes et concertations publiques ont eu lieu en 1999 et qu'il est temps qu'enfin les choses se fassent.